Koehler-Bosshardt, historique d’un établissement nonagénaire, tournée vers l’avenir

L’entreprise Koehler-Bosshardt par société à action simplifiée (KB SAS) a fêtée en 2014 son 90ème anniversaire. Elle est la « fille » de Koehler-Bosshardt et Compagnie (KBC).

Je vais narrer l’historique d’une entreprise située, en face de ma maison natale. Cette usine a été pendant de nombreuses années mon réveille-matin. En effet à six heure (6 h) dès les premiers sons de l’horloge de l’église paroissiale, les chaudronniers se donnaient à cœur joie pour transformer, à force de coups de masses ou de marteaux des plaques de cuivre ou d’acier inoxydable, en toutes sortes de bacs de cuves, et autres chaudrons pour l’industrie.

Cette entreprise Koehler-Bosshardt et Compagnie (KBC) a été crée à Kirchberg en 1924, par deux industriels suisses Fritz Koehler et Emil Bosshardt qui possédaient une société du même nom à Bâle. Cette entreprise n’existe plus, elle était sur l’emprise de l’actuelle autoroute.

Historique de la société de Kirchberg

1924 : fondation de la société Koehler-Bosshardt et Compagnie, usine de chaudronnerie-tôlerie (surtout du cuivre), usinage mécanique et fonderie (aluminium bronze et fonte)

1956 : Premières diversifications vers la chimie, utilisation de la technologie mécano-soudée, tout en continuant les travaux d’usinage entre autre pour les Mines de potasse d’Alsace (MDPA) dont elle assure la quasi-totalité de la réparation des robinets-vannes. C’est la Société alsacienne de construction mécanique (SACM) de Masevaux et Mulhouse ainsi que la Fonderie et atelier mécanique de la Thur (FAMT) à Bitschwiller-les-Thann qui ont coulé les pièces en fonte.

En 1956, à l’étroit dans les locaux, un deuxième bâtiment réservé à la tôlerie est construit.

Confronté à des soucis financiers en 1993, l’entreprise a été reprise et recapitalisée par le groupe Schlienger Industrie de Didenheim. Elle prend l’appellation Services et travaux à façon (SETRAFAC). La même année est construit un troisième bâtiment de production dit atelier blanc. En 1994 la société se développe dans la construction d‘appareils pour l‘industrie pharmaceutique.

en 2007, l’entreprise est rachetée au groupe Schlienger par deux ingénieurs André Rinner actuel Président, et Thierry Nivill, directeur général (DG). M. Nivill est un ancien ingénieur des Ateliers et construction et réparation de Richwiller (ACRR) filiale des MDPA. La PME Kirchbergoise devient (KB SAS). Enfin en 2008 le personnel est intégré dans le capital. La société compte actuellement dix-sept salariés, KBC a compté jusqu’à 60 salariés d’après Georges Ginot ancien secrétaire du comité d’entreprise.

Une production tournée vers à l’exportation

André Rinner confie : « 30 à 40 % de notre production est destinée à l’exportation en particulier en Allemagne et la Suisse. KB SAS est le partenaire idéal pour la chaudronnerie tous métaux, l'usinage, la mécano-soudure, les soudures spécifiques et les systèmes de process. Nous sommes proche des grands pôles industriels des trois frontières ».

Les principaux clients de l’entreprise, sont actifs dans les domaines, de la chimie, de la cosmétique, de l’agro-alimentaire, de l’environnement, de l’énergie et de la pharmacie.

Cette PME, KB SAS, propose une prestation globale pour les projets les plus simples et les plus complexes, de l’étude à la réalisation et l’installation sur site. Le directeur général conclut : « Notre équipe répond aux exigences de haute technicité de l’industrie chimique, pharmaceutique, et agro-alimentaire dont les applications réclament des équipements garantissant longévité et fiabilité » Conclut le Président Rinner.

Les dirigeants de l’enrprise

Après Emil Bosshardt, Fritz Koehler, les dirigeants ont été : Georges Almy, Camille Furth, Maurice Koenig, Jean Schmitt, plusieurs dirigeants se sont succédé sous SETRAFAC, actuellement le Président est André Rinner

Pierrot Rosenblieh

 

 

 

K-B Bâtiment

 

L’entrée du bâtiment blanc, à G les bureaux

 

 

K-B Rin Niv Ler 12 09 26

 

De G à D : André Rinner, Thierry Nivill et Laurent Lerch (Conseiller général) lors d’une visite mercredi 26 septembre 2012

 

 

 

K-B chau conf

 

Du chaudron à confitures en cuivre aux …

 

 

K-B cuve stoc

 

 

Réservoirs de 40 000 litres en inox 316 L.

 

 

 

 

 

Visites privées :  

mercredi 13 juin 2012

KBC 12 06 13 

 

 

Thierry Nivill (directeur général KB SAS), Paul Ehret (Ancien KBC), Marc Gosserez (Ex cadre ACRR fournisseur) et Paul Behra (Ancien KBC)

 

Lundi 29 juin 2015

 

 

K - B 15 09 26

 

Paul Behra, André Rinner et Paul Ehret

Photos : Pierrot Rosenblieh

 

KBC Robinet-vanne MDPA année 1960

 

Charles Haffner (à G) et Étienne Ringenbach entourant un robinet-vanne de 400 usiné et monté pour les MDPA

La fonderie était assurée par la SACM ou la FAMT. (En 1960)

 

 

Koehler Bosshardt Chaudr année 1952

 

 

Le personnel de la Chaudronnerie-tôlerie (en 1952)

1er rang Charles Wimmer, Etienne Ringenbach, Paul Rosenblieh et Germain Studer.

2ème rang : Pierre Ackermann, Joseph Marck, Henri Weiss (Oberbruck), Henri Weiss (Kirchberg) et Robert Ehret.

3ème rang : Paul Lévèque.

4ème  rang : Charles Ehrhart, René Schuffenecker et Louis Ginot

 

Koehler Bosshardt Méd 1968

 

 

Remise de médailles de travail en 1968

1er rang : Eugène  Naegelen, Henri  Uhlen, Germaine veuve de Joseph Steger et Maurice Koenig.

2ème rang : Paul Rosenblieh et Pierre Ackermann.

3ème rang : Paul Ehret,   Etienne Ringenbach, Aloyse  Studer, Faustin Lindecker, Louis Koenig, Louis Lindecker et Albert Weber

4ème rang : Pierre Ringenbach,  Léon  Uhlen et Joseph Haffner

 

KBC Anni année 1961

 

 

Une réception du personnel à l’hôtel des Vosges à Sewen en 1961

Accroupis :

1er rang : Martin Steger, Robert Stephan, Georges Ginot, Gérard Lindecker, Eugène Stempfel, François Kessler, Germain Studer, Joseph Bellicini et Pierre Ackermann.

2ème rang : Gilbert Seidel, Dominique Koenig, Arsène Ringenbach et Robert Trommenschlager.

Debout :

3ème rang : André Lindecker, Antoine Steger, Jean-Pierre Wimmer, Joseph Lehmann, Charles Wimmer, Bernadette Ringenbach et Paul Rosenblieh.

4ème rang : Léon Uhlen, Joseph Haffner, Eugène Naegelen, Etienne Ringenbach, Pierre Uhlen, Henri Weiss, Charles Haffner, Eugène Gasser, Paul Behra, Camille Furth et Mariette Iltis.

5ème rang : Jean Meyer, Aloyse Studer, Henri Uhlen, Paul Ehret, Maurice Koenig, Louis Koenig et Maurice Eich,

6ème rang : René Uhlen, Eugène Lerch et André Fichter.

Les légendes vont gauche à droite :

Remarques : les photos en noir et blanc sont d’Yvan Linck et issues des archives de : Charles Haffner et Yvonne Ringenbach-Crainich.

Amical merci à Gaby Lévèque-Trommenschlager, Paul Ehret (Cernay), Georges Ginot et Henri Weiss (Oberbruck) pour leur efficace et précieuse collaboration.